Paiement mobile

Quelles applications pour le paiement mobile ?

Se retrouver à compter des billets pour payer une course ou un achat en magasin est une situation chronophage et parfois risquée. Pour pallier ces désagréments, on a tôt fait de s’intéresser aux applications de paiement mobile. Vous pensez déjà bénéficier du caractère pratique, facile et sécurisé de ces solutions, mais très vite vous vous retrouvez face à un dilemme.

Ce dilemme porte sur le choix des applications pour le paiement mobile. Sur le marché où les offres pullulent, il faut miser sur la compatibilité, la fiabilité et la sécurité pour faire un choix optimal. Découvrez dans cet article les critères de sélection ainsi que notre liste des trois meilleures applications sur le marché.

Critères de sélection d’une application pour le paiement mobile

Critère 1 : la compatibilité avec les banques

Chaque application de paiement en ligne est compatible avec une liste de banques spécifiques. Cette coordination d’effort est le résultat d’une négociation entre les banques et les FinTech. Certaines banques proposent également leur propre application de paiement mobile.

Dans les deux cas, les clients de la banque peuvent relier systématiquement leur carte bancaire à l’application mobile. Il est donc convenable de se renseigner auprès de vos banques avant le choix de ces services. Si une solution particulière s’avère intéressante, vous pourrez alors créer des comptes auprès de certaines banques en particulier.

Critère 2 : la compatibilité avec le téléphone

Les applications de paiement mobile fonctionnent sur des modèles de téléphone particuliers. Ceci est dû en général à une incompatibilité entre les architectures technologiques de conception. 

Par exemple, pour bénéficier des transactions par rapprochement de terminaux il faut un Smartphone récent doté de puce NFC. Cette incompatibilité peut résulter des risques de dysfonctionnement ou d’insécurité lors de l’utilisation des applications sur un modèle de téléphone. 

Un Smartphone doté d’un système de sauvegarde sécurisé est plus rassurant pour des échanges depuis une carte bancaire numérique. Avec certaines marques de téléphone initiatrices d’application de paiement mobile, il s’agit plus d’une stratégie marketing que d’une recherche de compatibilité technologique. 

C’est le cas des solutions Apple Pay et Samsung Pay qui limitent l’usage du service aux téléphones de leur marque respective.

Critère 3 : les avantages et les limites de la technologie exploitée 

Les applications de paiement mobile proposent des modes technologiques de fonctionnement variés. Cette caractéristique détermine la facilité d’usage et le niveau de sécurité de l’application. En fonction des contextes d’utilisation, on peut classer ces technologies en trois catégories. Il s’agit :

  • Des technologies qui fonctionnent par rapprochement en point de vente (NFC, ondes sonores et MST) ;
  • Des technologies qui fonctionnent à distance en point de vente (QR code) ;
  • Des technologies qui fonctionnent totalement à distance (le paiement WAP ou par internet)

Le NFC (Near Field Communication)

Le NFC est une technologie de communication par rapprochement de terminaux. Ici, il rend possible la lecture des cartes bancaires numériques intégrées par radiofréquence. Il suffit de rapprocher le Smartphone d’un terminal configuré pour l’occasion pour transmettre les informations de paiement. 

Cette communication est instantanée et rend pratiques les opérations de paiement en magasin ou en bus. Le traitement crypté qu’elle garantit rend presque impossible l’espionnage des coordonnées bancaires. On la retrouve en exploitation sur les applications Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay, etc.

Il est nécessaire de disposer d’un téléphone pourvu de puce NFC pour profiter des applications basées sur cette technologie. Le seul moyen d’initier et de finaliser un paiement avec cette technologie c’est de rapprocher le Smartphone du terminal du point de vente.

La technologie des ondes sonore

Avec cette technologie les transactions sont rendues possibles grâce à l’émission d’une onde sonore.

L’onde provenant du terminal de paiement est reçue par Smartphone puis décryptée en données transactionnelles. Le décryptage des informations se fait par une application installée sur le téléphone et qui communique avec d’autres applications bancaires. 

Ce principe rend cette technologie opérationnelle même sans la connexion internet. C’est donc une alternative valable au NFC dans les régions peu couvertes par une connexion internet. Le seul bémol c’est qu’elle est une technologie récente et peu intégrée par les applications leaders du marché de paiement mobile.

La technologie MST

Cette technologie fonctionne par transmission d’onde magnétique du Smartphone vers le terminal à carte bancaire. La bande magnétique comporte des informations de paiement cryptées que l’équipement traite comme s’il s’agissait d’une carte bancaire physique. 

Au-delà de la nécessité d’installer une application, cette technologie est compatible avec une liste limitée de Smartphones récents.

Le QR Code (Quick Response)

Il s’agit d’une image contenant des données bancaires cryptées nécessaires pour un paiement mobile. Il suffit de scanner l’image avec la caméra du Smartphone pour régler une facture de courses. Le procédé de décryptage est assuré par une application installée sur le téléphone à cet effet. 

Cette technologie offre un niveau de sécurité plus approprié que le fait de saisir les coordonnés d’une carte. Elle est exploitée par les e-commerçants et les supermarchés qui misent sur la rapidité et la fiabilité des transactions BtoC. Pour réussir une transaction, un cadrage précis de l’image codée par l’objectif de la caméra est indispensable.

Le paiement WAP ou par internet

Le WAP est une technologie transactionnelle totalement basée sur internet. Selon le cas elle peut être exploitée via :

  • Un portefeuille électronique 
  • Un service de paiement dédié tel que PayPal
  • Des services bancaires mobiles 

Les portes-monnaie-électroniques conservent et exploitent de manière sécurisée les données bancaires sur un téléphone. Pour chaque transaction, la technologie initie une authentification de carte bancaire par émission de token à durée de vie limitée. Avec les services de paiement, on saisit les informations de paiement sur une plateforme pour régler ses factures. 

Les services bancaires mobiles par contre, profitent du principe de fonctionnement des deux solutions précédentes. Ils se différencient par leurs nombreuses fonctionnalités de gestion de comptes. En général, pour ces transactions une confirmation d’une facture numérique est envoyée par mail. 

La difficulté avec cette technologie se résume à la nécessité de saisir des informations non cryptées et de disposer d’internet. Ces deux conditions limitent la sécurité et la rapidité des transactions financières.

Comparatif des meilleures applications de paiement mobile

Sur le marché local français, trois applications viennent en tête des classements:

Apple Pay

Apple Pay est le leader incontesté des paiements mobiles en France. Il s’agit d’une application qui permet l’exploitation numérique des cartes bancaires. Elle peut être utilisée pour effectuer des achats sur App Store ou pour faire des paiements en point de vente. 

L’application est compatible avec plus de 99 % des banques du territoire, dont la Banque de France. Sa technologie procure un niveau de sécurité avancé grâce à une combinaison du NFC et de la reconnaissance d’emprunt. Sa faiblesse se résume à sa compatibilité limitée. Elle est disponible exclusivement pour :

  • Les Smartphones de la marque dotés de Face ID et Touch ID à l’exception de l’iPhone 5s
  • Les montres Apple Watch

Samsung Pay

Sur les traces d’Apple, la marque Samsung propose aussi son application de dématérialisation de la carte bancaire. Elle est une nouveauté dans le paysage français ce qui justifie la liste limitée des banques qui lui sont intégrées. 

Parmi ces institutions bancaires, on peut dénoter : Lydia, Boursorama, PCS, Banque BCP, etc. Côté technologie, elle exploite à la fois le NFC et la MST. Ces deux modes assurent aux transactions un cryptage dynamique et sécurisé.

Sa compatibilité est par contre limitée aux téléphones :

  • Samsung A5, 
  • Galaxy à partir du S7

Google Pay

Google Pay créé en 2015 n’a atteint la France qu’en 2018. L’application est donc classée au rang des nouveautés sur le marché local. Tout comme les autres solutions de la liste, il permet un usage dématérialisé des cartes bancaires. En plus, l’application offre un espace de sauvegarde des cartes de fidélité. 

Son fonctionnement basé sur une technologie répandue telle que le NFC garantit une compatibilité à une large gamme de téléphones. Les Smartphones Androïdes et iOS sont les mieux pris en compte par l’application. 

Elle reste quand même limitée par une faible affiliation aux banques sur le marché français. Dans sa liste de banque on retrouve : Boursorama Banque, N 26, Max, Lydia, Fortuneo Banque, Revolut, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *